Quand vient le moment de faire construire, il y a certains aspects à ne pas négliger. Et le choix d'un chauffe-eau en fait bien entendu partie. Car, ne pas en tenir compte, c'est courir le risque d'une douche froide assurée ! Sous-dimensionné, vous n'aurez pas suffisamment d'eau chaude pour toute une journée. Et dans le cas contraire, c'est au moment de payer vos factures que votre sang à de grandes chances de se glacer.

Bien calculer la capacité de son chauffe-eau est essentiel

Vous l'aurez compris, choisir la capacité de votre ballon d'eau chaude sera la première des décisions à prendre. Pour bien l'estimer, comptez en moyenne une cinquantaine de litres par jour et par personne, si l'on en croit les chiffres évoqués sur le web. Toutefois, ce calcul peut varier en fonction de vos habitudes et de votre style de vie. Etes-vous plutôt bain ou douche ? Cela fait partie des questions à vous poser au moment de réfléchir à la meilleure contenance. De même, si vous êtes un jeune couple, il vous faudra également penser à la consommation future de votre progéniture éventuelle.

Ce que change la réglementation thermique de 2012 sur la consommation

Plus communément appelée RT 2012, cette réglementation a fait son apparition dans l'article 4 de la loi Grenelle 1. Son objectif vise à limiter la consommation d'énergie des bâtiments neufs. En application de la RT 2012, l'eau chaude sanitaire (ECS) peut représenter jusqu'à 50 % des besoins énergétiques d'une maison. Il s'agit donc d'un poste de consommation important qu'il vous faudra, suivant les cas, réduire. Le climat de la région dans laquelle vous vous trouvez et l'isolation de votre structure influeront grandement dans cette prise de décision.

Thermodynamique, solaire, électrique : Quel modèle choisir ?

Il existe sur le marché des chauffe-eux différents modèles et il peut s'avérer compliqué de s'y retrouver. Si les plus répandus sont, de nos jours, les ballons d'eau chaude électriques, la tendance est en train de s'inverser. Avec la réglementation thermique de 2012, de plus en plus de foyers ont recours aux modèles thermodynamiques, voire solaires. Ces derniers étant, en effet, moins énergivores que leurs aînés. Cependant, de plus en plus de modèles, même électriques, proposent différents modes de programmation permettant de ne pas trop consommer et de s'adapter à votre consommation.