L’oranger du Mexique est une plante qui vient de l’Amérique du Sud. Il s’est rapidement adapté dans plusieurs régions et est devenu très bucolique. En grand massif, en haie libre, ou isolé sur une pelouse, il peut profusément rehausser la beauté de votre jardin. Ses fleurs blanches et ses feuilles verdoyantes font de cet arbuste un véritable objet décoratif pour le jardin. Puis, c’est une plante qui s’acclimate dans tous les espaces extérieurs, en terrasse, dans le jardin, ou sur le balcon. Retrouvez plus d’informations sur l’oranger du Mexique dans ce dossier.

Une plante ornementale

L’oranger du Mexique est un arbuste à fleurs et à feuilles flatteuses. Avec une forme compacte et arrondie qui touche le sol, il dispose d’une hauteur très variable, pouvant atteindre les 2.50 mètres. C’est généralement une plante qui grandit très lentement, ce qui lui permet d’être une parfaite plante en bac pour emplir les terrasses. De même, il peut aussi faire office d’une décoration très agréable dans le jardin. Il peut former une haie libre très fleurie, une bordure d’arbuste, un grand massif ou un magnifique décor isolé. L’oranger du Mexique produit des jolies fleurs blanches à la fin du printemps et à la fin de l’été. Ses feuilles de couleur verte immortelle apportent une touche de verdure très différente à votre extérieur. Qui plus est, ses jolies feuilles persistantes dégagent une odeur exquise qui peut parfumer votre environnement de manière très délicieuse. Il en est de même pour ses fleurs qui exhalent une senteur très agréablement parfumée, attirant les insectes butineurs. Bref, l’oranger du Mexique est un arbuste parfait pour embellir et décorer le jardin grâce à sa structure et ses couleurs vives et ornementales par excellence.

Un arbuste polyvalent

L’oranger du Mexique est une plante très peu exigeante, notamment en matière de plantation et de climat. En principe, il supporte toutes les expositions, que ce soit au soleil, à l’ombre ou en mi-ombre. Mais il est surtout rustique jusqu’à une température de -15°C. Cela dit, dans la région parisienne et dans les régions froides, il est plus judicieux de le placer au soleil et à l’abri du vent. Il est ainsi préférable de le planter face au Sud où il pourra profiter de la chaleur du sol. Pendant les saisons froides, il suffit de le recouvrir par un voile d’hivernage. Cet accessoire lui permettra de passer l’hiver sans problème, même si la température est au plus bas. Pour la plantation, l’oranger du Mexique vit très bien dans un sol léger, bien drainé, renfermant du humus, et pauvre en calcaire. En outre, il faut aussi ajouter pour moitié du terreau à la terre de jardin si vous souhaitez une croissance correcte.

Les gestes d’entretien

L’oranger du Mexique ne doit pas être taillé durant les premières années de sa croissance. Après cette période, il suffit d’éliminer les vieux rameaux d’un tiers de longueur pour rajeunir l’arbuste. Vous pouvez effectuer ce geste tous les 3 ou 4 ans. Par ailleurs, il faut également appliquer une taille légère et après la floraison. Cela permettra à la plante de produire un feuillage dense près du sol.

Enfin, si vous envisagez de planter un oranger du Mexique dans votre jardin, les professionnels des pépinières du Val d’Erdre peuvent vous aider. En plus de fournir la plante, ceux-ci sont aussi en mesure de vous donner des conseils, aussi bien pour la plantation que pour l’entretien.