Comme tout un chacun, je souhaite profiter de mes vacances et de mes week-end pour me dorer au soleil, dans mon jardin. Quand, bien sûr, Phoebus veut bien tenter une percée entre deux nuages. Quand je dis : me dorer au soleil, je veux dire, bronzer. Donc, pouvoir arborer mon nouveau maillot de bain. Mais mon voisin a l’air d’être toujours dans son jardin quand je tombe le pull…

Je n’ai pas envie qu’on me voie dans mon jardin !

Je ne suis pas sauvage, mais quand je suis chez moi… je ne veux pas être chez les autres et que les autres aient une pleine vue chez moi, y compris sur mon extérieur. Mais, en tant que personne active qui se respecte, je suis tributaire de mon agenda de ministre, sans le salaire qui va avec. Alors, pas le temps, le week-end, de tailler des haies ou de passer de la lasure sur ma palissade en bois tous les deux ans…Et une copine m’a dit : “Tu ne connais pas le gabion ?”

Le gabion ? Jamais entendu parler !

Eh bien, maintenant que je sais, je vous dis tout : Le gabion est un ancien procédé qui permet de faire monter un mur en quelques heures pour un prix minime. Il s’agit d’une sorte de cage en treillis métallique dans lequel on entrepose des bouts de pierre. On les entasse, on les aligne et ça fait une palissade minérale, qu’on n’a pas besoin d’entretenir ! Magique ! Petit ou grand jardin, il s’adapte à tout et permet non seulement de ne plus subir le regard des voisins curieux (ou admiratifs), mais aussi de diminuer les nuisances sonores. Impeccable, puisque ma voisine se prend pour Mariah Carey mais chante comme une pantoufle. Décor minéral, écran anti-bruit, mur pas cher, monté rapidement…Le gabion est mon meilleur ami, depuis quelques temps…