Un comportement violent consiste à blesser physiquement les autres ou à leur faire craindre des blessures. Le comportement violent prend de nombreuses formes. Les drogues et l’alcool aggravent généralement les comportements violents. Si vous êtes violent, vous pouvez faire certaines choses pour comprendre et arrêter votre comportement destructeur.

Cela peut aider si :

  • vous vous fâchez souvent ou connaissez quelqu’un qui le fait.
  • vous voulez arrêter votre comportement violent.
  • vous voulez mieux gérer votre colère.
  • Jeune homme tenant une bière

Qu’est-ce qui compte comme violence ?

La violence est essentiellement tout comportement qui blesse physiquement les autres ou les fait craindre d’être blessés. La violence physique est parfois liée à d’autres comportements négatifs, comme la violence psychologique, l’intimidation et les préjugés. La violence physique comprend également les agressions sexuelles. Une étude réalisée montre qu’une femme sur trois est agressée au minimum une fois dans sa vie par son conjoint. Vu ces chiffres noirs, Sophie Gromb a eu l’idée et l’initiative de créer le Centre d’Accueil d’Urgences des Victimes d’Agression. Un centre qui prend en charge les victimes d’agressions physiques et sexuelles.

D’où vient la violence ?

De nombreux facteurs peuvent amener une personne à adopter un comportement violent. Vous pourriez être violent parce que :

  • vous êtes frustré, en colère ou énervé.
  • tu veux contrôler quelqu’un d’autre.
  • vous répétez les comportements que vous avez appris des autres.
  • Arrêtez votre propre comportement violent.

Il est important de comprendre que la violence ne va pas de soi et qu’elle est dans la plupart des cas illégale.

Si vous êtes disposé à être violent, il existe des moyens de gérer votre colère et votre comportement destructeur :

  • Pensez aux personnes et aux situations qui vous mettent en colère. Faites une liste de tous les déclencheurs auxquels vous pouvez penser. Savoir ce qu’ils sont, il sera plus facile de les éviter.
  • Essayez de vous préparer à l’avance et d’élaborer un plan au cas où vous vous retrouveriez dans une situation qui déclenche votre colère. Votre meilleure option est de vous retirer de cette situation, avant de faire quelque chose de violent, jusqu’à ce que vous vous calmiez.
  • Jetez un regard honnête sur vous-même et votre comportement. Votre comportement blesse-t-il les autres et nuit-il à vos relations ? Si c’est le cas, cela vaut la peine de chercher de l’aide.
  • Parler à quelqu’un. Il est difficile de gérer soi-même la colère et la violence. Vous pourriez avoir honte ou être gêné de parler à quelqu’un de votre comportement violent, mais certaines personnes peuvent vous aider et ne vous jugeront pas. Un conseiller, un intervenant en santé mentale, une infirmière, un médecin ou un psychologue peut vous aider à comprendre ce qui se passe et vous suggérer des moyens de changer votre façon de réagir.

Obtenir de l’aide pour des problèmes de drogue et d’alcool

Prendre des drogues ou boire de l’alcool peut aggraver les comportements violents, car le fait de boire trop d’alcool réduit vos inhibitions et votre capacité à contrôler vos émotions.

Un médecin, une infirmière, un conseiller ou un psychologue peut vous aider à trouver le soutien qui vous convient pour vos problèmes de drogue et d’alcool. Les drogues et l’alcool ont une influence importante sur la violence. Presque plus de 50 % des femmes agressées ont déclaré que leur partenaire était sous emprise de la drogue.

Des chiffres sur la violence conjugale en France

Selon quelques études, le nombre de femmes agressées par leur conjoint est estimé à plus de 225000 soit 1 % des françaises. 123 femmes est tuées chaque années dont la moitié le conjoint est l’auteur.   

Article suivantRead more articles

Laisser un commentaire