Le tabac est la première cause de mortalité dans le monde. C’est le facteur de risque le plus important en matière de cancer du poumon. Sa consommation régulière provoque une dépendance chez des millions de fumeurs.

Le tabac et le cancer du poumon sont fortement liés

Il y a un lien incontestable entre la cigarette et l’apparition de toutes sortes de cancers, notamment celui du poumon. 90% des cas sont attribuables à la fumée de tabac. Ses symptômes apparaissent rapidement : toux, essoufflement, douleur thoracique, etc.

En plus d’affecter le cerveau, la nicotine s’attaque à votre appareil respiratoire. Pour ce faire, il convient de connaitre comment le tabagisme provoque cette maladie et les solutions pour éviter ces effets négatifs.

Comment la consommation de tabac affecte les poumons ?

La nicotine est à l’origine du cancer du poumon dans près de neuf cas sur dix. Sa fumée altère et irrite les cellules des bronches lorsque le fumeur respire l’air rempli de produit toxiques.

La toux devient le seul moyen pour libérer les mucus du poumon et les particules contenues dans la fumée de cigarette. L’irritation va donc entrainer une inflammation des bronches.

Les goudrons inhalés dans la fumée pénètrent dans les poumons, ils réduisent le souffle et le risque de développer un cancer. La cellule bronchique normale devient une cellule cancéreuse et se propage pour produire une tumeur qui se développe dans le thorax et qui peut donner des métastases pulmonaires.

Le tabac contient du monoxyde de carbone qui attaque les globules rouges et déstabilise l’oxygénation de l’organisme. Il affecte profondément le système respiratoire et augmente les risques de maladie selon la quantité de nicotine ingérée.

Le tabagisme passif développe les risques de maladies cancéreuses. Notons que 5 % des cas de cancer pulmonaire est lié à l’inhalation involontaire de la fumée dégagée par la combustion de cigarette. 1% des non-fumeurs décèdent chaque année d’un cancer du poumon.

Comment se protéger des effets de la nicotine ?

Si vous êtes accro à la cigarette, nerveux, irrité, tremblant, sachez que la dépendance au tabac est réelle, mais elle peut être évitée. L’abandon du tabac est un bon moyen pour protéger des effets de la nicotine.

Pour faciliter le sevrage, l’e-cigarette est une alternative efficace. Il est intéressant de se rendre dans un des magasins de vente de cigarettes électroniques à Paris pour connaitre tous les produits en vente et comment les utiliser. La fabrication de son e-liquide par soi-même contribue grandement dans cette transition d’arrêter le vrai tabac pour se mettre au vapotage.

L’objectif est certes difficile à atteindre, mais il existe aussi des moyens pour protéger votre corps en suivant quelques conseils pour garder la forme.

On trouve notamment des soutiens dans les centres de soins spécialisés. On a aussi d’autres solutions comme les gommes à mâcher, les patchs, les comprimés. Il existe également des techniques thérapeutiques, respiratoires et diététiques proposées par les tabacologues.

Les techniques de relaxation par le yoga ou la méditation permettent aussi de gérer le stress et de lutter naturellement contre l’envie de fumer.

Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer, même après un dépistage du cancer. Selon de nombreuses études de cancérologie pulmonaire, l’arrêt du tabac est bénéfique et multiplie les chances de survivre à cette maladie et de supporter son traitement en radiothérapie. Le taux de survie à 5 ans est de 33 % contre 70 % pour les fumeurs qui ont arrêté d’en consommer. Le sevrage tabagique va permettre de réduire le risque de cancer pulmonaire, de broncho-pneumopathie chronique obstructive et de maladies cardiovasculaires.

La chimiothérapie intervient pour le traitement des tumeurs chez les patients atteints et permet de détruire les cellules cancéreuses. C’est la référence en cas de tumeur à petites cellules dépistées à un stade avancé.

Fermer le panneau