Une société offshore est une société non résidente, c’est-à-dire qui est installée dans un pays étranger au pays de résidence fiscale du dirigeant. Pour être qualifiée d’offshore, la société ne doit pas réaliser de commerce et d’affaires dans le pays où elle est installée. Le but étant de bénéficier de certains avantages issus de la réglementation du pays d’accueil.

 

Un choix qui dépend du pays de résidence fiscale du dirigeant

 

Selon la réglementation en vigueur dans le pays de résidence fiscale et en fonction des bénéfices recherchés, certaines destinations ne présentent pas d’intérêt. Prenons l’exemple de la France, une installation aux Seychelles afin d’effectuer des transactions avec la France n’est pas une bonne idée, puisqu’aucun client n’acceptera d’envoyer un virement aux Seychelles étant donné la réputation et le risque auprès des banques.

 

Vous devez donc choisir votre destination en fonction des activités que vous souhaitez y développer et en regard de ce que le droit français et européen autorise.

 

Quelques exemples de destinations selon l’activité développée

 

Pour les activités d’import/export, de transport maritime et d’exploitation pétrolière, le Panama est une destination de choix.

 

Privilégiez les Iles Vierges britanniques (BVI) pour les fonds d’investissement et les jeux en ligne.

 

Hong Kong est une excellente destination pour l’import/export vers l’Europe et pour le commerce en Asie. Singapour est aussi une possibilité pour ce genre d’activité.

 

Le petit territoire de Gibraltar pour les activités de e-commerce, les prestations de services, les montages par le Royaume-Uni et l’import/export.

 

Pour investir dans l’immobilier américain, comme souligné sur ce site, le Delaware est un très bon choix.

 

Pour résumer, vous devez d’abord définir votre projet et les privilèges recherchés. Puis, en fonction de ces éléments, vous devez rechercher les destinations qui offrent les meilleurs avantages en prenant en compte vote lieu de résidence fiscale.

Fermer le panneau