La recrudescence de l’espionnage industriel

La concurrence entre les différentes entreprises et les enjeux économiques de ce monde ont fait que les industries s’adonnent de plus en plus à des pratiques douteuses. Parmi ces dernières, on peut citer l’espionnage industriel. C’est un ensemble de procédés qui permettent d’obtenir illégalement des informations sur les secrets de fabrication de la concurrence. Ils peuvent se faire grâce à des moyens techniques ou par le biais de la corruption des agents des entreprises concurrentes. Dans tous les cas, ce sont des pratiques qui sont illégales dans plusieurs pays.

L’évolution de l’espionnage industriel

L’espionnage industriel est une pratique qui s’utilisait surtout durant la guerre froide. Le bloc de l’Est et celle de l’Ouest détenaient les industries aéronautiques. De ce fait, chaque partie cherchait à détenir le plus d’informations possible sur ses adversaires. Ainsi, à la fin de la guerre froide, les agences d’espionnage ont dû se trouver de nouvelles missions. C’est à partir de là qu’est né le terme «?guerre économique?» et l’espionnage industriel a pris une nouvelle dimension. En effet, l’espionnage qui ne concernait que le secteur militaire est aujourd’hui utilisé dans le secteur économique. Chaque entreprise cherche à obtenir des informations capitales sur ses concurrents. Pour cela, des procédés illégaux sont souvent utilisés dans ce sens.

Les nouvelles techniques d’espionnage industriel

L’espionnage industriel est de plus en plus utilisé de nos jours du fait de la concurrence acharnée que se mènent les différentes entreprises. Pour cela, des techniques appropriées sont utilisées. Avec la naissance de nouvelles technologies, de nouveaux procédés bien plus efficaces ont vu le jour. D’abord, on peut mentionner le piratage informatique. Cette technique est de loin celle qui est la plus utilisée de nos jours. En effet, les données sont de plus en plus archivées de façon informatique. Ainsi, pour parvenir à ces données, il est nécessaire de s’offrir les services de hackeurs.

Ces derniers sont des professionnels du piratage et ils peuvent grâce à leur savoir-faire parvenir à voler des informations à d’autres entreprises. Ensuite, il y a des techniques d’écoute qui se font grâce au placement de microphones dans les entreprises qui font l’objet d’espionnage. Enfin, on a la fameuse corruption qui est le fait d’échanger des informations délicates par le biais d’un agent de l’entreprise concurrente moyennant une certaine somme. C’est un vieux procédé, mais qui est toujours d’actualité.

Toutefois, toutes les techniques d’espionnage industriel sont totalement illégales et interdites par les lois de plusieurs pays à travers le monde.