Issus d’un long parcours d’études, les vétérinaires sont les docteurs de nos animaux. Contrairement à la médecine humaine, ces derniers connaissent de nombreuses espèces et peuvent soigner des pathologies qui relèvent en principe de plusieurs spécialités (chirurgie, ORL, ophtalmologie, analyses médicales…). 

Les animaux de compagnie

Les vétérinaires sont plus connus du grand public pour soigner nos compagnons à poil, à plumes et à écailles. En ville, les spécialistes de chiens et des chats sont bien plus répandus et de véritables cliniques vétérinaires se sont créées pour assurer leur prise en charge de A à Z avec un maximum de matériel. Depuis quelques années déjà, certains cabinets proposent des soins pour les « nouveaux animaux de compagnie » comme les lapins, les rongeurs, les serpents ou encore la faune sauvage comme les rapaces.

Les bêtes d’élevage

En zone rurale ou en périphérie des villes, les vétérinaires travaillent avec les éleveurs pour soigner ce que l’on appelle les animaux de rente. Régulièrement, ils effectuent des consultations de routines dans les fermes ou les élevages porcins, bovins, les poulaillers ou les bergeries. Ils sont appelés en urgence en cas de maladie, de blessures. Dans ce cas, ils peuvent être sollicités de jour comme de nuit, notamment quand il s’agit de s’occuper d’une femelle qui met bas.

Les animaux de sport

L’une des disciplines les plus anciennes du métier de vétérinaire est le soin des chevaux. C’est d’ailleurs dans ce cadre que la toute première école de l’histoire a été créée à Maisons-Alfort. Très rapidement, les professionnels se sont spécialisés dans ce domaine. Néanmoins, si les chevaux ne servent plus à tirer des voitures ou des engins agricoles, l’équitation reste un domaine très lucratif pour les vétérinaires, et notamment en ce qui concerne les soins et la reproduction des chevaux de course. Dans l’univers du sport, d’autres animaux peuvent également être concernés comme les chiens par exemple.

Issus d’un long parcours d’études, les vétérinaires sont les docteurs de nos animaux. Contrairement à la médecine humaine, ces derniers connaissent de nombreuses espèces et peuvent soigner des pathologies qui relèvent en principe de plusieurs spécialités (chirurgie, ORL, ophtalmologie, analyses médicales…). 

Les animaux de compagnie

Les vétérinaires sont plus connus du grand public pour soigner nos compagnons à poil, à plumes et à écailles. En ville, les spécialistes de chiens et des chats sont bien plus répandus et de véritables cliniques vétérinaires se sont créées pour assurer leur prise en charge de A à Z avec un maximum de matériel. Depuis quelques années déjà, certains cabinets proposent des soins pour les « nouveaux animaux de compagnie » comme les lapins, les rongeurs, les serpents ou encore la faune sauvage comme les rapaces.

Les bêtes d’élevage

En zone rurale ou en périphérie des villes, les vétérinaires travaillent avec les éleveurs pour soigner ce que l’on appelle les animaux de rente. Régulièrement, ils effectuent des consultations de routines dans les fermes ou les élevages porcins, bovins, les poulaillers ou les bergeries. Ils sont appelés en urgence en cas de maladie, de blessures. Dans ce cas, ils peuvent être sollicités de jour comme de nuit, notamment quand il s’agit de s’occuper d’une femelle qui met bas.

Les animaux de sport

L’une des disciplines les plus anciennes du métier de vétérinaire est le soin des chevaux. C’est d’ailleurs dans ce cadre que la toute première école de l’histoire a été créée à Maisons-Alfort. Très rapidement, les professionnels se sont spécialisés dans ce domaine. Néanmoins, si les chevaux ne servent plus à tirer des voitures ou des engins agricoles, l’équitation reste un domaine très lucratif pour les vétérinaires, et notamment en ce qui concerne les soins et la reproduction des chevaux de course. Dans l’univers du sport, d’autres animaux peuvent également être concernés comme les chiens par exemple.

Fermer le panneau