Le métier de conducteur de bus nécessite de travailler sur 2 tableaux :

Dans un premier temps, il doit effectuer une mission responsable qui est de conduire son public d’un point A à un point B, le tout en passant par différentes étapes, assurant ainsi un résultat de satisfaction.

Dans un second temps, celui de l’humain puisqu’il travaille avec un public sans cesse changeant, en nombre, en genre, en âge. Le conducteur de bus devient donc un acteur résolument social.

Conducteur de bus : Quels diplômes ? Quelles études ?

Pour y arriver, le futur conducteur de bus doit passer 2 étapes :

-Un permis particulier : le Permis D. Le permis D correspond aux transports de personnes. Ce permis n’est accessible qu’à partir de 21 ans et a pour prérequis l’obtention du permis B. Il faut aussi savoir qu’il est valable 5 ans si vous avez moins de 60 ans, renouvelable par examen médical. Passé cet âge il ne devient valable qu’un an mais toujours renouvelable.

 

Une formation initiale minimale obligatoire appelée FIMO. Cette formation peut être effectuée auprès d’un organisme de formation particulier ou bien de certaines auto-écoles. Elle dure 140 heures échelonnées sur un minimum de 4 semaines. A la clé, la validation de votre formation par le biais d’un examen vous offrira une qualification professionnelle valable à vie.
Ces 2 étapes sont obligatoires et suffisent, sur le papier, à postuler en tant que conducteur de bus.

A savoir : posséder un titre professionnel ou un certificat d’aptitude professionnelle(CAP) dans le domaine vous exempte de cette formation(FIMO). Voici, à ce jour, la liste non exhaustive des équivalences possibles pour obtenir une qualification professionnelle :

 

CAP d’agent d’accueil et de conduite routière, transport de voyageurs (sur 2 ans, diplôme national).

CFP (certificat de formation professionnelle) conducteur routier, option voyageurs (filière M138).

CTRIV : Titre professionnel (Conducteur du Transport Routier Interurbain de Voyageurs).

ACCTRUV : Titre professionnel (Agent Commercial et Conduite du Transport Routier Urbain de Voyageurs).

Conducteur de bus : Combien d’heures de travail ? Quel salaire ?

 

Le conducteur de bus peut se retrouver à effectuer des missions sur des amplitudes horaires larges pour son employeur. Dans le cadre scolaire, par exemple, il assure le trajet des élèves le matin, mais aussi le soir. Il peut aussi être appelé à conduire de nuit dans le cadre de voyage ou autres types de mission. La durée légale de travail est de 35 heures.
Le salaire peut aller du Smic jusqu’à 1750 euros brut en tant que débutant. Le salaire moyen, lui, est calculée à 1871 euros net.

 

Les compétences autres

Le métier de conducteur de bus est en plein essor et nécessite des compétences qui vont au-delà de la conduite. En effet, le conducteur de bus doit savoir gérer un public tout en respectant les règles de la sécurité routière. Il doit faire ainsi faire preuve de professionnalisme, de ponctualité et de rigueur. Il doit savoir rester neutre dans ses propos comme être présentable puisqu’il représente une entreprise. Ce genre de compétence est vivement recherchée par les employeurs.