En France, le marché de l’eau en bouteille est en constante progression, plus particulièrement celui des eaux de luxe qui est en plein essor via les GMS. Bon nombre de géants de l’agro-alimentaire se ruent vers la course aux eaux de luxe parées de plusieurs vertus et, au passage, chères. Une bouteille d’eau minérale qui coûte 5 euros. Cela, non pas au restaurant, mais encore chez un caviste ou encore dans une épicerie branchée. Cela semble étonnant, mais c’est un fait. Les grandes marques de l’agro-alimentaire se lancent sur cette nouvelle ligne des eaux premium et qui est hautement lucratif. Certaines eaux sont, dites dotées de plusieurs vertus, vendues à des prix qui sont assez délirants.

Eaux de luxe : des bouteilles à 5 euros

Outre les eaux minérales, on peut trouver des eaux qui sont proposées dans des bouteilles en verre et qui apparaissent souvent au design recherché. Il y en a même celles qui sont signées par des designers de renom.

Certaines sont tout de même des eaux de source parfumées, mais d’autres ne sont que des eaux filtrées, qui par des bouleaux, qui par des bambous et autres. Sans, bien sûr, évoquer l’eau de rose, distillat des pétales de roses mélangé à de l’eau, dans des proportions infimes. Vous pouvez voir toutes sortes d’eaux de luxe sur watershop.fr

Eau de luxe : une réglementation stricte

Parfois, on trouve de véritables romans sur les étiquettes. Elles vantent les pouvoirs antiallergiques, anti-inflammatoire, antioxydants et anti-tout de ces fameuses eaux. A côté des qualités anti, bien sûr, elles sont connues être pro-apaisement, pro-vitalité et autres.

Une tendance qui va certainement entièrement à contre courant des sodas et autres boissons sucrées, c’est un fait qui a sûrement trouvé un marché et qui a séduit nombre de partisans de par son prix marginal. De plus en plus de personnes sont prêtes à payer le prix fort pour de l’eau, assurément, assez spéciale.

Eaux de luxe : basées sur une stratégie marketing

Naturellement gazeux, zéro nitrate, saveur d’exception, provenance exotique, ce sont les slogans usités par les marques d’eaux de luxe pour appâter ses clients. Il y en a même certaines qui réalisent une mise en exergue sur la provenance du produit comme Voss ou encore d’autres sur la consistance en oxygène comme Ogo.

Par contre, il y a un point sur lequel les marques d’eau premium se basent pour faire la promotion de leurs produits. C’est assurément un critère qui leur permet de se démarquer des distributeurs d’eau minérale « classiques » : il s’agit du design de la bouteille.

Certaines marques, dans le but de promouvoir leur image, n’hésitent pas à avoir recours aux grandes maisons de luxe comme Calvin Klein ou Ralph Lauren. Des créateurs haut de gamme qui ont une parfaite connaissance des codes du luxe qui viennent les retranscrire sur les bouteilles d’eaux de luxe.

Eaux de luxe : la rareté constitue une valeur clé

Ces eaux minérales sont-elles bonnes pour la santé ? Est-ce réellement un produit de qualité ? Le design d’une bouteille à elle seule peut-elle certifier l’appartenance d’une eau minérale à l’univers du luxe ?

De toute façon, les eaux de luxe attisent la curiosité et l’appétit des consommateurs grâce à sa rareté. Effectivement, ces eaux minérales ne sont pas mises en vente à tous les coins de rue. C’est pourquoi elles sont inscrites dans la gamme des produits de luxe. En fait, il s’agit d’une gamme de produits nouveaux et haut de gamme dont l’achat fait immédiatement référence à un groupe privilégié.

Très peu de restaurant vendent des eaux minérales premium, pourtant elles sont de plus en plus accessibles dans les épiceries très sélect, mais également dans des établissements spécialisés. On les trouve notamment sur des tables prestigieuses ou encore dans des bars entièrement destinés à ce breuvage.

Le « water bar », à Paris, offre plus de 80 eaux de luxe différentes qui se vendent entre 5 et 10 euros le verre, pour la plupart.

Fermer le panneau