Les vraies origines du rap

Aujourd’hui, le rap est indéniablement devenu l’un des genres de musique les plus populaires. Mais connaissez-vous son histoire ? Plongez dans cette rétrospective qui retrace les origines du rap tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Qu’est-ce que “rapper” signifie ?

« Rap » est un mot très ancien. On peut retrouver ce terme dans les écrits du 15ème et 16ème siècle au Royaume-Uni. A la base, ce mot signifiait « cogner » ou « frapper ». Quelques siècles plus tard, sa définition a quelque peu changé, rapper voulait dire « parler » ou « discuter ». Aux Etats-Unis, dans les années 60, le terme commença à émerger au sein de la communauté afro-américaine et devint un terme argotique désignant quelqu’un qui est en train d’avoir une conversation.

Les racines du rap

On peut retracer les origines du rap à quelques milliers d’années en Afrique. Les « griots » étaient des sortes de bardes africains qui racontaient des histoires tout en jouant d’un instrument. Leur phrasé et leur manière de parler tout en étant accompagné d’une musique peuvent être considérés comme la forme originelle du rap contemporain. Les griots sont encore très répandus aujourd’hui en Afrique.

La tradition des griots s’exporta lorsque les africains furent capturés contre leur gré, transportés en Amérique et mis en esclavage forcé. Une manière de surmonter l’immense douleur et le chagrin de l’esclavage était pour eux de chanter. Pendant qu’ils travaillaient dans les champs, un « leader » entonnait une partie de la chanson puis les autres esclaves répondaient avec la phrase suivante. Cela pourrait s’apparenter aujourd’hui aux artistes qui font chanter la foule.

L’histoire est sur le point de s’écrire

Le 11 aout 1973 dans le Bronx à New York, l’histoire de la musique s’apprêtait à prendre un tournant décisif. DJ Kool Herc (aujourd’hui connu comme le premier DJ au monde ainsi que le père fondateur du Hip Hop) et sa sœur Cindy organisaient une soirée dans leur maison. Ces rassemblements allaient provoquer l’émergence d’une nouvelle culture. Une nuit, DJ Kool Herc essaya quelque chose de nouveau qu’il appela « merry go round » (manège). Il utilisa 2 platines jouant la même portion d’un morceau de James Brown « clap your hands ». Quand l’une des platines finissait de jouer la portion, il passait à la seconde platine qui rejouait cette même portion. Cela lui permettait de prolonger cette section de la chanson autant qu’il le voulait. Cette technique est maintenant connue sous le nom de « loop » (boucle) et est utilisée par de nombreux musiciens.

Alors que DJ Kool Herc continuait ses soirées, il réalisa que parler dans le micro était tout aussi important que le rôle de DJ. Il décida de faire appel à son ami Coke La Rock, qui devint par la même occasion le tout premier rappeur de l’histoire et initia ce qui allait devenir la musique rap.

La suite, on la connaît

Ce que les maisons de disque pensaient n’être qu’une mode passagère devint rapidement l’un des genres de musique les plus populaires de cette décennie. La genèse du rap s’est faite dans l’humilité la plus totale, c’était un moyen de combattre la peine et le chagrin. Le rap a beaucoup évolué depuis sa création, mais son essence et son âme demeurent.