Le secteur privé : moteur de développement économique

On reconnait les pays développés surtout par leur puissance économique. Comme nous le savons tous, les pays du tiers-monde ont besoin d’aides de la part de ces grandes nations. La souveraineté et l’indépendance étatique n’engendrent pas malheureusement une autonomie propre dans l’économie. C’est pourquoi l’intégration des entreprises privées vise à réduire le taux de la pauvreté dans le tiers monde.

Ces entreprises ont également pour missions de développer des moyens permettant d’améliorer les conditions de vie et d’enseignement de nombreuses familles et enfants. Découvrons ensemble plus e détails ces différentes missions.

L’Afrique, première cible

Les territoires africains ont des potentiels incroyables par rapport aux nombreuses ressources naturelles dont ils disposent. Par contre, la transformation des matières premières demande l’intervention d’autres grandes nations car les moyens financiers, matériels et humains pour cela sont colossaux ! C’est à travers ces interventions, qu’elles soient financières ou matérielles, que l’installation de nombreuses entreprises privées va certainement apporter des changements dans l’économie de chaque pays en voie de développement. Par la suite, ces entreprises cherchent des débouchées pour mettre les produits finis sur le marché international. C’est ainsi que les échanges internationaux prennent lieu et les acteurs de ces mouvements économiques y trouvent leurs propres intérêts.

Voyons ensemble désormais quelles sont les entreprises privées les plus présentent pour le développement financier de l’Afrique.

Les entreprises distinguées

Les banques occupent une place importante dans la mise en œuvre d’un plan de développement durable pour les pays d’Afrique. Le secteur social est la priorité de ces entreprises de crédit, ce qui signifie qu’elles font partie de l’un des pionniers d’une hausse économique dans les sociétés pauvres. Et dire que l’éducation et la santé publique sont les premières inquiétudes de la population africaine. La Bank Of Africa, par exemple, a pu en prendre conscience et a effectué de nombreuses prouesses dans l’application de nouvelles stratégies afin d’améliorer les conditions dans ces deux domaines.

Bien que les effets ne puissent se voir que sur du long terme, voir plusieurs générations, ces améliorations sont des bonds en avant pour certains pays qui se trouvent dans des situations très précaires.

Les pays bénéficiaires

Sénégal, Niger, Mali, Burkina Faso, Bénin, Côte d’Ivoire et Madagascar sont effectivement les pays d’intervention de la Bank Of Africa. Cette dernière se manifeste professionnellement dans les œuvres sociales, elle a financé par exemple certains tournois en Afrique. Mais en tant que telle, elle s’investit beaucoup plus dans les dons en espèces pour le fonctionnement et le déroulement de divers évènements, associations ou fondations. Il peut s’agir des journées de lutte dans la protection de l’environnement en Afrique qui sont sponsorisées par la banque d’Afrique, ainsi que les campagnes de sensibilisation sur l’importance de l’eau potable dans la vie quotidienne…