Les salons professionnels en chiffre

Les salons et les foires professionnels constituent aujourd’hui un grand levier de développement pour les entreprises françaises. D’après l’UNIMEV ce sont des carrefours entre l’offre et la demande que tout professionnel ne devrait pas rater, ne serait-ce que pour renflouer les carnets de commandes ou se faire connaître en touchant leur public cible.

 

Les salons professionnels améliorent les chiffres d’affaires des entreprises participantes

 

 

De plus en plus d’entreprises et de marques comprennent l’enjeu d’être présent sur un salon. Apporteur d’opportunités, ces événements deviennent incontournables. Selon une étude réalisée par Médiamétrie en collaboration avec le Ministère de l’Économie, tous les salons se déroulant en France génèrent dans les 17,7 millions de contrats signés. Du côté des exposants, cela équivaut à 30 milliards d’euros de chiffre d’affaires au bas mot. Le quart de cette somme est engrangée durant l’événement, tandis que les ¾ sont récoltés durant les 6 prochains mois. Et même si la présence dans de tels salons représente un coût assez élevé, le retour sur investissement est toujours assuré. Car sachons-le, si une entreprise décide de prendre part à ce genre de manifestation, c’est à des fins commerciales et publicitaires : cibler de nouveaux clients potentiels, entretenir l’image de marque et la bonne entente commerciale avec la clientèle existante, vendre. Selon l’enquête de Médiamétrie, si une entreprise investit 1 euro pour sa présence dans un salon, cela lui revient 8 euros en moyenne en ROI.

 

Les salons professionnels français rapportent même aux entreprises étrangères

 

 

Même si notre sujet tourne exclusivement sur les événements professionnels se déroulant en France, il est important de noter que de nombreuses entreprises étrangères viennent y participer au même titre que les nationales. Ils tirent également profit de ces salons. En 2015, les exposants étrangers ont pu faire 32 % de leur chiffre d’affaires grâce aux salons, soit 10 milliards d’euros. Moins du quart de cette somme est réalisé sur des clients français, tandis que le reste représente des transactions avec des clients étrangers. Ce constat reflète à quel point les salons professionnels tiennent une grande place dans les échanges commerciaux internationaux.

Qui participe à ces événements ?

La majorité des entreprises intervenant dans des salons professionnels y participent en moyenne 5 par an. Ce sont essentiellement des TPE et PME qui ont une réelle foi sur les retombées positives de ce tremplin commercial. 60 % d’entre elles en dédient jusqu’à 15 % de leur budget marketing. Plus intéressant encore, 13 % de ces exposants sont prêt à miser jusqu’à 75 % de ce budget. Quant aux nouveaux arrivants, ils représentent près d’un quart (24 %) des participations lors de chaque salon.
Si participer à un salon figure dans votre stratégie commerciale, n’hésitez pas à vous rapprocher de Stand 3D. La société propose d’alléger les coûts de votre participation en vous offrant toute une gamme de stands modulaires et d’autres prestations graphiques (maquettage, création de visuels, etc.) à des prix défiants toutes concurrences.