L’intérieur de votre voiture, un concentré de pollution

Dans un contexte où la protection de l’environnement à travers la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre fait rage, il faut dire que la question du niveau de pollution des voitures fait toujours débat. En effet, les automobilistes pensent vraiment qu’ils sont protégés une fois à l’intérieur de leurs véhicules, de nombreuses études montrent le contraire. En effet, l’air pollué et les micro particules pénètrent pleinement dans la voiture. La solution : l’achat d’un filtre d’habitacle.

Une idée reçue à éradiquer

Aujourd’hui, beaucoup d’automobilistes pensent qu’ils sont protégés une fois dans leur voiture. Ce qui est une idée reçue complètement à l’opposé de la réalité. En effet de nombreuses études montrent que les voitures sont de véritables passoires et les gaz polluants de même que les particules fines y sont très présents. Ce qui provoque un véritable phénomène d’accumulation. Outre les pollens, on retrouve principalement deux types de polluants : gaz irritants, particules fines, benzène, etc.

De manière quotidienne, nous inhalons ces produits tout en pensant que nous sommes à l’abri de la pollution en étant dans notre voiture. Ce qui, à la longue, provoque des allergies, de l’asthme, de la toux chronique, de la leucémie ou encore des pathologies cardiovasculaires. À elles seules, on estime que les particules fines sont à l’origine de plus de 42.000 décès en France tous les ans. Un chiffre alarmant.

Quelles solutions pour protéger nos habitacles ?

Il existe aujourd’hui des solutions permettant de lutter contre la pollution et protéger l’intérieur de son habitacle. Parmi celles-ci, nous avons les filtres d’habitacles qui sont aujourd’hui dans presque toutes les voitures. En effet, il existe deux types de filtres : à charbon et à pollen. Pour le second, plus cher, il est beaucoup plus efficace. Cependant, il est recommandé de le changer une fois par an. Selon certains spécialistes, ces gaz ne protègent ni des particules fines ni de certains gaz comme le benzène.

Il existe, par ailleurs, plusieurs réflexes qui permettent de limiter la concentration de polluants dans son habitacle. Pour cela, il suffit d’utiliser le bouton « recyclage » lorsqu’on se trouve dans un trafic dense. En effet, plus celui-ci est concentré, plus le niveau de pollution est élevé. Ce bouton empêche ainsi à l’air d’entrer dans l’habitacle de la voiture et vous serez moins exposé à la pollution. À noter qu’il est également recommandé d’aérer suffisamment sa voiture une fois hors du bouchon ou de l’agglomération.