L’aromathérapie : qu’est-ce que c’est ?

L’aromathérapie fait partie de la catégorie des médecines douces. D’après la définition de l’aromathérapie on comprend que l’aromathérapie est un art et un savoir qui permet d’utiliser les extraits aromatiques des plantes, les huiles essentielles, pour améliorer le bien-être du corps et de l’esprit. Quand elles sont correctement utilisées, les huiles essentielles peuvent être bénéfiques pour le bien-être et le corps.

En grec, le mot arôma signifie arôme et le mot thérapie, signifie soin. L’aromathérapie est très utile pour vaincre les petits maux de la vie quotidienne sans avoir recours aux médicaments.

Obtenues par extraction, les huiles essentielles sont extrêmement précieuses, voire pour certaines, rares. Elles nécessitent une grande quantité de matière végétale. Les huiles essentielles peuvent s’utiliser par voie respiratoire et olfactive, par voie cutanée ou bien par voie orale. L’aromathérapie peut également faire du bien aux animaux de compagnie, notamment pour éradiquer les puces. Certaines huiles essentielle sont des propriétés antipuces.

Définition de l’huile essentielle

On définit l‘huile essentielle comme étant une substance odorante et volatile, extraite d’une plante aromatique sous forme de liquide, concentré ou bien complexe. L’huile essentielle est complexe, sa composition peut renfermer beaucoup de molécules différentes et ayant chacune des propriétés qui leur sont propres.

Une huile essentielle est unique, elle n’aura pas forcément les mêmes propriétés que les feuilles ou les fleurs de la même plante prise en décoction. Les huiles essentielles peuvent représenter un danger, car elles possèdent des éléments chimiques actifs très concentrés.

On utilise les huiles essentielles pour renforcer l’autoguérison, grâce à l’aromathérapie. De nos jours, on retrouve les huiles essentielles dans les produits de la vie courante. On emploie les huiles essentielles en usage interne, en usage externe ou par diffusion. L’utilisation des huiles essentielles est simple, mais il mérite toutefois de prendre connaissance des règles de base.

Pour avoir une idée sur les huiles riches en huiles essentielles visitez ce site : https://www.nabalsy.com

Huiles essentielles reconnues par leurs propriétés

Huile essentielle à l’eucalyptus

Les feuilles d’eucalyptus sont riches en huile essentielle. L’huile essentielle d’eucalyptus est reconnue pour soigner les infections respiratoires, pour soigner les rhumes et le nez bouché et comme antiseptique. On peut l’utiliser en inhalation en diffuseur, en tisane, en friction. Par exemple, un produit que beaucoup utilisent quand ils ont un rhume ou pour soigner les bronches, le Vicks. On retrouve dans sa composition de l’huile essentielle d’eucalyptus.

Grâce à qui, l’huile essentielle fut reconnue ?

huile essentielle de lavande
Lavande

C’est grâce à ses propriétés cicatrisantes que les scientifiques ont vu les bienfaits de l’aromathérapie. Il s’agit de l’huile essentielle de lavande. En effet, René-Maurice Gattefossé, père fondateur de l’aromathérapie a eu recours à de l’huile essentielle de lavande pour soigner sa brûlure. Et grâce à cela, des études ont été menées sur les bienfaits des huiles essentielles.

Origine et histoire de l’aromathérapie

L’aromathérapie existe depuis les temps anciens. On l’utilisait déjà dans plusieurs civilisations : Amérique, Afrique, Égypte, l’Empire Romain, Moyen-Orient, Inde, Grèce et la Chine).

Le progrès de la médecine a fait perdre la popularité de l’aromathérapie, mais elle est redevenue populaire au début du 20ème siècle grâce aux découvertes d’un scientifique français appelé René-Maurice Gattefossé.

Depuis les temps anciens, les aromates étaient utilisés sous forme de baumes et de résines. Les aromates servaient pour embaumer les corps, pour les cérémonies religieuses ou les sacrifices.

Au 1er siècle, Dioscoride Pedanius, médecin grec de Cilicie, a fait des recherches sur les origines de la distillation et il y a noté que les eaux distillées étaient utilisées dans le domaine médical. Les Perses et les Égyptiens fabriquaient également des parfums et connaissaient l’essence de térébenthine qui était la première huile essentielle connue.

Les Romains employaient les huiles essentielles sous forme de graisse aromatique ou d’huile parfumée. Les Arabes connaissaient parfaitement l’alchimie et la médecine naturelle. Ils avaient inventé les techniques de distillation sèche et aqueuse.

Découverte par accident des origines de l’aromathérapie

C’est en 1910, que l’on redécouvre les bienfaits de l’aromathérapie. Le chimiste René-Maurice Gattefossé, se brûla gravement la main lors d’une explosion dans la parfumerie durant ses recherches. Sa blessure sérieuse s’infecta et il attrapa la gangrène gazeuse. Il tenta tous les remèdes pour soigner sa blessure. Connaissant les bienfaits antiseptiques et cicatrisantes de la lavande, il a essayé l’huile essentielle de lavande comme dernier recours. Les résultats se firent immédiatement ressentir et à partir de ce jour, René-Maurice Gattefossé consacra ses recherches au profit des propriétés des huiles essentielles. En 1935, il inventa le terme d’aromathérapie.

L’aromathérapie au 21e siècle.

Au fil des années et à cause de l’évolution de la médecine, l’aromathérapie était moins présente dans la vie de la population. Toutefois, la médecine douce reconnait un regain d’intérêt dans notre société actuelle, notamment à cause des maladies psychiques et que les gens veulent se soigner différemment plutôt qu’avec les médicaments. L’aromathérapie est un atout, outre ses propriétés thérapeutiques,cette médecine naturelle permet à l’humain de retrouver un certain bien-être et d’avoir un comportement et une consommation qui leur permettent de se rapprocher de la nature et d’avoir une bonne santé