Selon les statistiques, les hommes sont beaucoup plus susceptibles d’être touchés par la calvitie que les femmes. Bien que la perte de cheveux chez les hommes soit assez courante, cela ne la rend pas moins gênante pour les personnes touchées. Perdre ses cheveux peut avoir de graves conséquences, non seulement esthétique mais aussi psychologique. C’est pour y remédier que les prothèses capillaires pour homme ont été créées.

Alopécie androgénique plus fréquente chez les hommes

La perte de cheveux permanente touche 70% des hommes et 40% des femmes au cours de leur vie. Les hommes sont plus sujets à une affection appelée alopécie androgénique. C’est une maladie héréditaire, souvent appelée calvitie masculine, qui commence par une perte de cheveux au niveau des tempes et se replie pour prendre la forme caractéristique du «M». Certaines conditions augmentent l’activité des récepteurs aux androgènes dans les follicules pileux. Ces récepteurs produisent de la dihydrotestostérone (DHT), un sous-produit de la testostérone qui rétrécit les follicules pileux et les empêche de vivre. Comme les hommes produisent constamment de la testostérone tout au long de leur vie, ils fabriquent également de la DHT, ce qui les rend plus vulnérables à la perte de cheveux que les femmes.

Perte de cheveux chez les jeunes hommes

Certains hommes subissent une perte de cheveux dès l’adolescence et au début de la vingtaine. Comme les hormones connaissent un pic à la puberté, certains hommes de moins de 20 ans risquent davantage de perdre leurs cheveux, car la testostérone est produite en plus grande quantité à cet âge. Même s’il n’y a pas de gène spécifique lié à la calvitie chez les hommes, l’augmentation des hormones peut toujours provoquer un rétrécissement des follicules pileux. A l’âge de trente-cinq ans, environ deux tiers des hommes perdent un peu de cheveux. À l’âge de cinquante ans, 85% perdent une quantité importante de cheveux. Bien que certaines femmes puissent subir une perte de cheveux précoce dans la vie, celle-ci est plus courante après la ménopause, non pas à cause d’une augmentation de la testostérone, mais plutôt à cause de la chute d’autres niveaux d’hormones. Et la perte de cheveux avant la ménopause est généralement causée par une affection appelée alopécie qui peut se développer à tout moment et entraîner une perte de cheveux qui peut être permanente ou non. Elle est souvent causée par le stress et n’est pas une affection courante. Les prothèses capillaires permettent aujourd’hui de mieux vivre la calvitie.

L’apparence de la perte de cheveux chez les hommes

Comme mentionné précédemment, le schéma caractéristique de la perte de cheveux masculine est très évident, mais lorsque ce processus commence, il ne s’agit généralement pas d’un processus progressif. Par rapport à la façon dont les femmes perdent leurs cheveux, sur le cuir chevelu, à un rythme plus lent, les hommes ont tendance à perdre beaucoup de cheveux sur une période plus courte en raison des zones spécifiques de la calotte et des cheveux.

Pourquoi tous les hommes ne perdent pas leurs cheveux à la même vitesse

Bien que tous les hommes produisent de la testostérone, le taux d’hormone produit peut différer d’une personne à l’autre. Certains ont en effet plus de récepteurs que d’autres. Un homme peut fabriquer beaucoup d’hormones sans perdre beaucoup de cheveux s’il n’a que quelques récepteurs dans ses follicules pileux. En outre, tous les hommes ne sont pas sujets à la calvitie, car cette maladie est généralement transmise aux gènes. Ainsi, l’homme dont le père souffre de perte de cheveux, est génétiquement prédisposé à la calvitie. Ceux qui souffrent de cette maladie peuvent utiliser un prothese capillaire pour homme pour dissimuler les zones chauves.

Fermer le panneau