La digitalisation de l’administration est en marche

Aujourd’hui, les technologies numériques ne cessent de croître et Internet
occupe une place importante dans notre quotidien. En effet, d’après l’étude « baromètre numérique »
réalisée par le Credoc en 2016, 74% des français accèdent à Internet tous les jours.

En permanente évolution, la digitalisation de l’administration se développe de plus en plus et s’adapte à nos différents besoins. De quelle manière fonctionne cette e-administration et comment évolue-t-elle ?

La protection des données

Tout comme les entreprises ou les médias, l’administration s’est adaptée à Internet et s’y retrouve davantage présente. Bien que de plus en plus nécessaire, l’e-administration doit répondre à différentes problématiques. Le principe de respect de la vie privée est un élément important auquel les Français sont attachés et la protection des données personnelles est un point essentiel à développer pour garantir une sécurité électronique aux utilisateurs.

Des pays comme l’Estonie, qui est une référence en matière de digitalisation, ont mis en place des outils pour assurer la sécurité numérique telle qu’une agence publique indépendante dédiée à la protection des données. En France, le Référentiel Général de Sécurité (RGS) a pour but d’éliminer les inquiétudes et de sécuriser les outils électroniques afin d’augmenter la confiance des utilisateurs dans les démarches administratives en ligne.

Dans le même objectif, la loi Informatique et Libertés encadre la collecte, le traitement et la conservation des données de garanties. Aussi, la mise en place d’un programme intitulé « DCANT » (Développement concerté de l’Administration Numérique Territoriale) a pour rôle de délivrer des solutions pour allier sécurité et confiance numérique.

Vers la simplicité des démarches

L’apparition de l’administration en ligne a permis aux utilisateurs d’effectuer leurs démarches directement depuis leur ordinateur. Il est par exemple possible d’effectuer une demande d’acte de naissance en ligne
depuis chez soi en se connectant simplement sur www.formalite-acte-de-naissance.org .

Les utilisateurs ont gagné une heure de temps en moyenne par rapport aux services classiques.
Un gain de temps et un confort souvent apprécié mais malgré tout, les Français restent méfiants.

Environ 39% seraient inquiets « s’ils devaient accomplir la plupart de leurs démarches administratives et
fiscales sur Internet ». Les citoyens demandent souvent des services plus simples à utiliser.

Pour répondre aux différentes problématiques de l’administration en ligne, le gouvernement a créé en 2012 le Secrétariat Général pour la Modernisation de l’Action Publique(SGMAP) qui a pour but
de moderniser et simplifier l’action publique afin d’améliorer le service rendu aux citoyens et aux usagers. L’État s’est d’ailleurs fixé le « zéro papier » pour objectif dans l’administration d’ici 2022 en misant sur
la numérisation, la dématérialisation et la simplification afin de limiter les dépenses et gagner en temps lors des démarches.

L’usager dispose d’un système administratif moderne accessible 24 heures sur 24, avec un suivi permanent de l’avancement de ses demandes en ligne. Malgré les doutes qu’il peut encore exister sur le système en ligne, l’administration digitale s’est déjà imposé en France et 93% des français affirment y avoir déjà eu recours au moins une fois.