Connaissez-vous toutes les spécialités de crêpes?

Sucrée, salée, roulée, pliée, plate ou levée… les crêpes peuvent se déguster d’au moins mille manières différentes. Un délice qui se décline en spécialités. Tour d’horizon des crêpes du monde.

La Française par excellence, la crêpe suzette

Elle est composée d’une crêpe au beurre mélangé avec du sucre caramélisé, ainsi que du jus d’orange et de liqueur Grand Marnier.

La Vendéenne, la Biguenée soullandaise

Crêpe simple mais épaisse, fourrée aux lardons. La moutarde est essentielle, pour les Vendéens, en guise d’accompagnement.

Mille trous du Maghreb

Les crêpes mille trous sont, comme leur nom l’indique, parsemées de petits trous. Composée de semoule de blé fine et d’eau tiède, la crêpe mille trous est une spécialité du Maghreb, servie avec une cuillère de miel.

Dosa, crêpe indienne

Le Dosa est une crêpe salée venue d’Inde du sud, qui se marie avec des sauces épicées. En Europe, elle est parfois revisitée dans certains restaurants de crêpes comme le propose le restaurant de crêpes Framboise à Paris.

Pancake, crêpe américaine

La petite crêpe épaisse est un traditionnel du petit-déjeuner américain. On peut ajouter du sirop d’érable ou du miel dessus, pour plus de goût.

La cajasse, du Périgord

Spécialité de la ville de Sarlat, dans le Périgord, dans le sud-ouest, la crêpe est fait à partir de farine de maïs, mêlée à de la liqueur de noix et quelques fruits.

La Piadina, l’italienne

La piadina est une crêpe italienne composée de farine de froment. Elle se cuit sur un plat en terre. On la garnit des ingrédients de notre choix et on la replie en deux.

Les blinis, mini-crêpes

Venus d’Europe de l’Est, les blinis sont des bébés crêpes épaisses que l’on peut déguster aussi bien avec des ingrédients sucrés que salés.

La socca, de Nice

C’est la farine de pois chiche qui compose la socca. Ces crêpes du sud de la France se cuisent dans des grosses poêles que l’on enfourne dans des fours à pizza.

Le crumpet, the British crêpe

À tremper dans son thé noir le matin, les crumpets sont meilleures quand elles sont revenues légèrement à la poêle, avant d’être recouvertes de beurre ou de beurre de cacahuètes.

Le tourtou, les crêpes auvergnates

Le tourtou, galette de farine de sarrasin était une alternative du pain dans le centre de la France. Le toutou accompagne généralement les plats en sauce.

Le subric, les crêpes d’apéritif

Petits pancakes, les subrics sont sucrés ou salés. La crêpe est directement cuite avec des ingrédients comme de la viande, des légumes, hachés ou en purée.

La pescajoune, le presque-gâteau

La pescajoune est une grosse crêpe qui fait au moins quatre millimètres d’épaisseur. Cette recette de la campagne française est garnie de fruits ou, dans sa version salée, cuisinée avec du lard.

La migliacci, crêpe corse

Salées, les Migliacci sont des crêpes concoctées avec du fromage de chèvre. Mêlée traditionnellement avec de la châtaigne, cette crêpe gonfle lors de sa cuisson.

Le matafan, galette paysanne


Cette ancienne recette était réalisée en Provence et en Savoie. Il s’agissait, au départ, de galettes de pommes de terre, puis, le matafan a évolué vers une crêpe salée au fromage. Pour une version sucrée, on peut aussi remplacer les pommes de terre par des pommes. Tout simplement.

Si les crêpes sont avant tout françaises, chaque région s’est accaparée cette tradition culinaire et les composent à sa sauce. Ailleurs dans le monde également, les crêpes ont inspiré bien des mets, qu’ils soient sucrés ou salés.