Comment bien poser son lambris ?

Pour embellir un pan de mur, améliorer l’isolation ou cacher des imperfections, rien ne vaut la pose d’un lambris. A l’horizontale ou à la verticale, ces lames en bois ou en PVC apportent une touche fantaisiste, boisée et chaleureuse à la maison. Posées en un tournemain, elles n’ont que des avantages.

Les outils qu’il vous faut

  • un crayon
  • un mètre
  • un niveau
  • une scie sauteuse
  • une visseuse
  • une agrafeuse
  • des vis
  • des agrafes
  • des clips
  • des pointes
  • un marteau

Avant de vous atteler à la pose de vos lames, vous devez préalablement vérifier l’état de votre mur. Ce dernier doit servir de support, il est donc préférable qu’il soit sec, propre et sain.

Il est certain que la pose d’un lambris peut servir à masquer les imperfections des cloisons, cependant traquez toujours l’humidité, l’effritement ou les champignons. Mieux vaut pour cela qu’il ne soit trop friable pour pouvoir visser facilement les tasseaux du lambris.

Si votre cloison est suffisamment plane, vous pouvez opter pour le collage du lambris directement sur le mur. Nous choisirons la méthode qui nécessite la pose de tasseaux. Les magasins de bricolage en vendent prêts à l’emploi si besoin. Il existe de nombreuses sortes de lambris qui se déclinent selon des épaisseurs différentes, divers coloris, et de multiples matières.

Vous n’aurez que l’embarras du choix. Le lambris a pour but de donner une touche particulière, un certain cachet à votre pièce et améliore également son isolation.

En premier lieu, pensez toujours à stocker votre lambris à plat dans la pièce dans laquelle il est destiné. Il s’adaptera à la température et sera plus facile à poser surtout s’il s’agit de bois qui est une matière vivante avant tout. Ne posez pas de lame cintrée au risque de gâcher votre pan de mur.

L’ossature en tasseaux

Pour débuter l’ossature en tasseaux, il faut définir le sens de pose de vos lames de lambris. Les tasseaux seront posés perpendiculairement à vos lames. Les tasseaux seront également posés en quinconce pour permettre la circulation de l’air entre le mur et les lames.

En outre, cette pose permettra de passer vos gaines électriques derrière vos pans de bois. Au niveau des portes et des fenêtres, n’hésitez pas à effectuer un encadrement supplémentaire pour bien structurer et rigidifier l’ensemble.

Utilisez une scie sauteuse qui vous permettra de couper efficacement vos lames en bois tout en gardant une bonne précision de coupe.

Lorsque tous vos tasseaux sont placés, vérifiez la planéité de la structure. Il est toujours possible de régler les bois en les calant.

Pour que votre mur en lambris soit d’aplomb, il est nécessaire que tous vos tasseaux soient de niveau. Vérifiez régulièrement l’alignement. Les lames de lambris se clipsent entre elles.

Achetez-en suffisamment afin d’en fixer le bon nombre et à intervalles réguliers afin que les lames tiennent sans problème.

Enfin, pour les finitions, il va falloir opter pour des baguettes, des quarts de rond et des plinthes. Ne négligez pas cette étape dans la mesure où les finitions sont très importantes et donnent la touche finale à votre revêtement mural en le mettant en valeur.